C’est chaud bouillant à Noboribetsu !

On ouvre les rideaux et il pleut des cordes. Et mer**, qu’est-ce qu’on va bien pouvoir faire ??? Oh mais Noboribetsu onsen, c’est la ville des onsens 🙂 Donc on va se détendre toute la journée dans des sources d’eau chaude ! Yayyy ! Par contre, à notre arrivée, on a remarqué que les habitants avaient un truc avec les démons (statuts, panneaux et autres). Même pas peur !

Toute bonne journée dans un ryokan commence… par le petit-déjeuner, gargantuesque. Franchement, avec le diner de la veille, je n’avais vraiment pas faim mais bon, il faut bien leur faire honneur (j’avoue que le petit crabe à croquer dès le matin n’est pas passé… Merci M. Déclic de s’être dévoué). Je regarde par la fenêtre et au miracle, il ne pleut plus. Sooooo… allons promener.

img_7673
img_7674

Cette ville est la plus grande ville de onsens en intérieur et extérieur à Hokkaido 🙂 Nous voici donc en route pour visiter Jigoku-Dani mais également tout ce que le parc a à offrir ! Il y a une carte à l’entrée du parc, qu’on a pris en photo… Sinon c’est un peu la galère pour se repérer ! Donc voici ce qu’on a fait, sachant qu’on a pris la voiture (et oui, les flemmards !) pour se garer à l’entrée du parc (500 Yens).

1/ Jigoku-Dani 

Vous trouverez des rochers de souffre de couleur jaune, blanche ou marron, des colonnes de fumée et ça pue grave – en même temps, cet endroit est aussi appelé « Hell Valley » ! Par endroit, on peut même voir des minis flaques d’eau bouillonnante.

img_4643

Noboribetsu
img_4644

img_4626

img_4629
img_4706

Seule ombre au tableau, le nombre impressionnant de touristes chinois ou coréens (c’est que c’est un endroit vraiment très populaire que certains visitent seulement sur une journée). Il y a un seul chemin qui mène au centre. On s’attendait à un gros truc mais en fait c’était comme une grosse faque d’eau chaude. Et tout le monde s’agglutine autour. Mais bon le panorama autour est top !

Noboribetsu

img_4651

2/ Lac Oyunuma

C’est un lac d’environ 50m de diamètre avec une eau brulante et des bubbles au milieu et de la boue autour 🙂 Trop cool ! On s’est un peu paumé pour y arriver surtout qu’en réalité, on aurait pu l’atteindre en voiture (la blague). Allez, marcher fait toujours du bien 🙂

img_4697

img_4666

img_4662

3/ Oyunuma Natural Footbath

Alors là, ce fût le nirvana. Après une descente un peu glissante dans la forêt, il suffit de traverser un pont et de longer le chemin en bois qui mène directement sur un bord de rivière où il y a tout ce qu’il faut pour prélasser ses petits petons dans l’eau (archi) chaude – c’était un peu douloureux au début je dois le dire. Même les « coussins de survie » sont fournis 🙂 Ils servent à s’asseoir le long de la rivière pour ne pas avoir ses petites fesses mouillées. Bref, ce fut le pied total (c’est le cas de le dire 😉 ).

img_4677

img_4679
img_4685

img_7690

4/ Lac Kuttara ou le parcours du combattant !

Réputé pour avoir l’une des eaux les plus pures du monde avec une transparence atteignant jusqu’à plus de 15 mètres, nous avons tant bien que mal réussi à y accéder. En effet, l’un des deux accès était fermé pour cause de dommages liés au typhon, du coup on a fait chou blanc et nous n’avons vu qu’une partie du lac en hauteur (la loose). Et l’autre côté n’était pas fameux non plus… plein de branches et de feuilles qui rendait la route dangereuse… Arrivés enfin au bord du lac… c’était un peu beyrouth et le seul bâtiment… fermé mais nous avons pu voir au bord du lac (malgré le temps couvert) que l’eau était claire 😉 Sachez qu’il vient en 2ème position après le lac Mashu en termes de transparence !

img_7699

img_4732

En revanche, la luminosité sur l’eau du lac était vraiment envoûtante et irréelle.

img_4734

5/ Gokuraku shopping street ou le kitsch à l’état pur !

La blague totale, kitch au possible, avec beaucoup de « Made in China ». Elle est centrale, fait à peu près 1km de long. Mais au moins nous avons trouvé un super resto de soba 🙂 et un glacier succulent (j’ai même pris deux glaces – matcha et sésame – car j’avais envie de tester tous leurs parfums) !

img_7702
img_7705

6/ Le nirvana des onsens… Daiichi Takimotokan

Après ce bon repas, direction le temple des onsens, j’ai nommé l’hôtel Daiichi Takimotokan. Le bâtiment est vraiment moche (mais who cares!). Impossible de prendre des photos des onsens (normal – à moins d’avoir une tendance pervers…) mais il est ouvert en journée aux personnes ne résidant pas à l’hôtel. L’entrée est de 2000 yens jusqu’à 16h puis passe à 1500 yen. Il ne compte pas moins de 7 types de onsens en intérieur et extérieur, avec des températures allant de vraiment froid à genre super chaud… On a vraiment kiffé et on est ressorti complètement stone de là !

img_4738
bath2

Crédit photo: http://www.takimotokan.co.jp/english/onsen/

On est rentré au ryokan (heureusement à côté) pour refaire les loques totales avant notre diner, qui m’a, comment dire, effrayé au premier coup. J’ai dû manger un crabe qui m’a foutu les chocottes – la preuve !

img_7715
img_7714

Pour information, voici ce qu’on a volontairement zappé :

  • le Noboribetsu Bear Park, qui, au vu des images que l’on peut trouver sur internet, me filaient vraiment le cafard…
  • le village de samurai dénommé Noboribetsu Date Jidaimura, plus kitsch, tu meurs
  • le Marine Park Nixe à Noboribetsu (un peu la même raison que pour le village de samouraï mais il aurait plu, nous l’aurions probablement fait !).

En résumé, la ville n’est pas belle mais possède des onsens à se damner et des sites géologiques à tomber. Allez, à ajouter sur votre to-do list !

img_8006

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *