Japon – 3 semaines à moins de 2500 € c’est possible !

Crédits : Politics Inside

Après avoir regardé de nombreux sites dédiés aux voyages au Japon pour avoir un peu d’inspiration, ma première réaction a été « What the f***, c’est quoi ce délire sur les prix ! ». Cela faisait un bon moment que M. Déclic et moi souhaitions passer du temps au Japon. Oui, mais pas à n’importe quel prix.

Pour ce premier voyage en terre nipponne (enfin, 2ème pour M. Déclic) nous souhaitions faire les grandes villes, sans se presser, mais également avoir un épisode « champêtre » pour se ressourcer. L’idée était réellement de profiter sans avoir à courir d’une ville à l’autre pour en faire le plus possible.

Attention, lors de ce voyage, nous avions decidé de nous faire plaisir et donc, de rester quelques nuits en ryokan (afin de vivre l’expérience nipponne jusqu’au bout !) et pour le reste, de séjourner à l’hôtel ou appartement. Le budget peut être encore allégé en recourant au coachsurfing ou au wwoofing.

Quelques constats
  1. Exit le JRPass, beaucoup trop cher pour trois semaines, d’autant que tous les trains ne fonctionnent pas nécessairement avec le pass et qu’il était inadapté à notre itinéraire.
  2. Le prix exhorbitant des hôtels à Tokyo. Ok, il y a la solution « capsule hotel » mais nous n’étions pas vraiment dans ce trip là…
  3. Les Français ont la réputation d’être très mauvais en langues étrangères ? Et bien, ceux qui ont fait ce constat n’ont pas dû aller au Japon (ni en Chine d’ailleurs…).
  4. Le caractère indispensable du téléphone portable (si si je vous assure) – google maps, tripadvisor et applis de traduction ont fonctionné à plein régime !
  5. Le prix exhorbitant (pour changer) des ryokans.

Itinéraire et Budget

Le budget comprend les vols internationaux, le logement et les trajets locaux (donc hors nourriture et extras – je pense notamment à nos magnifiques wagasa).

Ce qui nous amena à l’itinéraire suivant 

Japon tableau


Carte de l’itinéraire


Tableau de gestion de notre budget 

Voyage au Japon 2013


BILAN

Les postes de dépense sur lesquels nous avons clairement le plus gagnés ont été le logement à Tokyo (merci Airbnb !) et les transports en bus de Matsumoto à Kanazawa (une véritable expérience que nous renouvellerons avec plaisir !). Il est également très facile de trouver des restaurants bon marché. Comme nous avions pris un appartement à Tokyo, nous avons également pu manger quelque fois à l’appartement (pour le petit-déjeuner ou le diner).

Pour plus d’informations, n’hésitez à me contacter !

3 Comments

  • Nadine dit :

    Bonjour ! Et merci pour tous ces précieux renseignements. Je ne suis jamais allée au Japon, mais j’aimerais y aller l’an prochain (je ne sais pas encore quand), donc je glane tous les renseignements que je peux trouver. J’ai l’intention de partir seule pour deux semaines. Qu’est-ce que vous me conseilleriez comme itinéraire ? Je n’ai pas envie de passer trop de temps à Tokyo (3-4 jours maximum), je suis beaucoup plus attirée par Kyoto. Et je compte loger dans des Air BnB aussi, pour limiter les frais.

    • Jessica dit :

      Bonjour ! Tout dépend si vous souhaitez prendre le temps à Kyoto ou pas, à quel point vous aimez les temples ou les onsens. En effet, sur 2 semaines (je suppose que cela inclus les vols), si vous passez 3/4 jours à Tokyo, soit vous allez directement dans la région de Kyoto et vous pouvez également faire Nara et le mont Koya (où il faut bien au moins deux jours pour en profiter) ainsi que les alentours du lac Biwa, soit vous faites des stops sur le chemin vers Kyoto (comme à Hakone pour les onsens) et aux alentours de Nagoya. Vous pouvez aussi décider de vous arrêtez autour du mont Fuji dans la région des 5 lacs. Bref, il faut d’abord bien regarder ce qui vous plaît 😉 Il y a aussi pas mal de choses à faire à la journée au départ de Tokyo comme Nikko ou Kamakura.

  • Aurélie dit :

    Lol je partage ton avis sur la maîtrise partielle des langues étrangères par les Japonais ^^ J’avais été très étonnée… Voyager au Japon n’est effectivement pas si cher pour peu que l’on soit vigilant. Merci pour ce partage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *