La liste de mes envies

IMG_0008

Et oui c’est moi !

Comme vous pouvez le constater, j’aspirais déjà toute jeune à certaine chose, comme devenir modèle pour une marque de lunettes de soleil… Rêve qui s’est vite étouffé dans l’oeuf 🙂 et comme tout un chacun, mon esprit s’égare (bien trop) souvent… Du coup, je suis toujours en train de dire « Qu’est ce que j’aimerais faire ça ! ». C’est fou d’ailleurs l’imagination débordante que l’on peut avoir à ce sujet. Je ne m’y retrouve même pas moi-même. Donc j’ai pris la grande décision de lister mes envies – c’est la fameuse « Bucket List ». Bien évidemment, ma liste ne peut que s’étoffer…

Rêve ultime : Aller dans l’espace (évidemment très peu probable)

Du côtés des envies (plus) réalistes
  • Aller en Antarctique
  • Aller en Arctique
  • Aller en Nouvelle-Zélande
  • Plonger avec les requins dans une cage
  • Faire la croisière du Passage du Nord Ouest entre l’Alaska et le Groenland
  • Faire une croisière en Micronésie
  • Faire l’ascension du Mont Fuji
  • Aller au Camp de Base de l’Everest au Népal
  • Traverser le Bhoutan d’Ouest en Est (ou l’inverse)
  • Faire un road trip aux Etats-Unis d’Est en Ouest (ou l’inverse)
  • Faire un safari au Botswana
  • Visiter le village des Hobbits en Nouvelle-Zélande

Mes envies linguistiques...
  • Apprendre le Japonais (j’ai commencé à apprendre les Hiragana !)
  • Apprendre le Dzongkha (pleine de bonne volonté à mon retour du Bhoutan, j’ai pu trouver le peu d’ouvrages en la matière – très anciens – avec comme base les prononciations que notre guide m’avait apprises ainsi qu’un dictionnaire Anglais – Dzongkha acheté sur place à Paro. Problème, l’absence d’organisme ou de prof qui enseigne cette langue… vu le peu de gens la parlant dans le monde, à savoir la moitié de la population au Bhoutan !)

Ce que j'ai déjà fait et que je rêvais de faire

La liste de ce que je n'aurais pas imaginé faire !
  • Traire un yak en Mongolie
  • Tenir un énorme iguane dans mes bras au Mexique
  • Assister à un festival au Bhoutan habillée par et comme les locaux