La panoplie du photographe

Loin de moi l’idée de vous faire croire que je suis une photographe en herbe professionnelle, mais aimant tellement la photographie, je souhaite vous faire partager les quelques informations sur mon équipement afin de vous donner une idée de ce que je transporte sur mon dos, mais également sur l’apprentissage pour améliorer son côté paparazzi.

1. Le matériel

Boîtier actuel : Canon EoS 70D

En 2010, j’ai fait l’acquisition de mon premier reflex, un Canon EoS 50D. Il fût mon compagnon lors tous mes voyages sans exception, a vécu le grand froid lapon, les grosses chaleurs et la poussière d’Oman, l’humidité de l’Asie et j’en passe… Bref, un vrai boîtier tout terrain (en alliage de magnésium) – très résistant 🙂 En comparaison avec d’autres marques que j’ai pu tester, c’est celui qui me correspondait le plus et qui m’a vraiment convaincu. Par ailleurs, aucun problème technique durant ces cinq années de bons et loyaux services. Mais j’ai décidé de m’en défaire… Je voulais passer à une gamme supérieure incluant également la possibilité de faire de la vidéo.

Cela faisait un moment que je lorgnais sur le canon EoS 70D et j’ai sauté le pas cette année – 30 ans, un voyage en solo et un nouvel appart… et bien il ne manquait plus qu’un nouvel appareil photo 🙂 Me voilà donc en possession d’un Canon EoS 70D.


Objectifs :
  • Le tout terrain, j’ai nommé le Canon 18-200 mm, f/3.5-5.6 IS

Lors de l’achat de mon reflex en 2010, et en bonne novice, je n’avais fait l’acquisition que de ce seul objectif. J’avais fait ce choix pour deux raisons : (1) je ne souhaitais pas avoir à changer d’objectif lors de nos voyages et (2) je souhaitais faire à la fois des portraits et des paysages.

Je dois dire que cet objectif rempli parfaitement son office. Certes, pour des photographes très expérimentés, cela peut ne pas paraître comme un excellent objectif, mais de mon point de vue, j’ai pu prendre toutes les photos que je souhaitais (ou presque) sans m’embêter à devoir nettoyer mon appareil entre chaque changement. La qualité du rendu des photos est également au rendez-vous. Par ailleurs, son poids de 600g est plutôt raisonnable pour un objectif à tout faire (comparer à deux objectifs séparés).

  • Le (ultra) grand angle, le Sigma 10-20 mm f/4-5.6 EX-DC / HSM (mouture Canon)

En prévision de notre voyage au Bhoutan, j’ai voulu faire l’acquisition d’un grand angle pour pouvoir prendre des photos de paysages spectaculaires. Le rendu colorimétrique est excellent de même que la netteté au centre (un peu moins sur les bords mais ça reste un ultra grand angle). Il fait environ 470g.


Filtres :

J’ai deux types de filtres (tout deux à visser directement sur l’objectif et de la marque Hoya) :

  • un filtre UV, qui n’apporte concrètement rien à l’image mais qui permet de protéger la lentille des agressions extérieures.
  • un filtre polarisant, permettant de jouer sur la lumière et donc le rendu colorimétrique. Vous n’en avez jamais utilisé ? Et bien, pour vous apercevoir de la capacité du filtre à jouer avec la lumière, allumer votre télévision et braquer votre appareil (avec le filtre) sur celle-ci, puis faites tourner le filtre. Vous verrez alors l’écran allumé devenir noir comme si la télévision était éteinte. En bref, cela vous permettra de corriger le trop plein de luminosité (comme en altitude en montagne par certain temps) ou d’apporter plus de lumière et clarté à votre photographie (en rendant les couleurs plus vives et/ou en atténuant des reflets).

Trépieds:

Ça c’est un magnifique cadeau que m’a fait M. Déclic à Noël et je compte bien m’en donner à cœur joie lors de mon voyage en solitaire. Il est vrai que lors de notre voyage au Laos, je ne l’avais pas emporté car qui dit trépieds dire prendre le temps de prendre des photos. Or une personne peu portée sur la photo est beaucoup moins patiente que le photographe 🙂

Idéal pour des photos de nuit ! Attention, selon les aéroports, le trépieds ne sera pas autorisé dans le bagage à mains. Je vous conseille vivement de le mettre en soute dans votre valise / sac à dos.

Sac à dos et accessoires:

Ayant deux objectifs, j’ai rapidement fait l’acquisition d’un kit de nettoyage de l’appareil photo, composé de:

  • un stylo de nettoyage pour l’optique (avec d’un côté une brosse et de l’autre côté, un tampon nettoyeur)
  • une poirette
  • une chiffonnette avec sa pochette
  • un spay de nettoyage pour l’écran

Partant de là, entre le boîtier, mes deux objectifs et les accessoires de nettoyage, l’acquisition d’un sac à dos spécial semblait nécessaire. Et bien pas tant que ça, car en général, de tels sacs à dos n’ont pas de place pour un trépieds (heureusement il en existe tout de même mais je n’ai pas eu le temps encore de faire de recherches approfondies sur le sujet !). Je suis donc revenue finalement au bon vieux sac à dos de voyage, contenant tout de même beaucoup de compartiment souples pour ranger les filtres, cartes mémoires, batterie de rechange et autres.

2. Devenir une graine de photographe

Comme la grande majorité du commun des mortels, j’ai appris sur le tas, en surfant sur le net et en pratiquant sur le terrain.

Sachez qu’il est possible de prendre des cours de photographie (ouvert à tous les niveaux), permettant de se familiariser avec les fonctions de base de votre appareil photos, mais également d’approfondir certaines connaissances et acquis, comme la lumière, les photos en noir et blanc ou de nuit, les portraits, etc…

J’ai fini par sauter le pas cette année en prévision de mon voyage en solo en me disant que ce sera vraiment le moment pour prendre tout mon temps pour faire des photos ! Alors autant que je sois au point sur les aspects technique 🙂

Lors de mes recherches, j’avais identifié diverses écoles de photographie sans savoir trop laquelle choisir. Les 3 que j’avais retenues étaient Graine de Photographe, la Nikon School et Photoprof. Je dois avouer que j’ai demandé conseil pour le choix et j’ai porté mon choix sur Photoprof.

Globalement, les durées et tarifs des cours sont similaires. Pour photoprof, pour les cours de base, le tarif est de 85€ pour 4h de cours et pour les cours de niveaux plus élevés, le tarif est de 70€ pour 3h de cours. Pour plus de détails, je vous invite à aller directement sur le site internet.