Le Bhoutan, une destination qui s’organise et se mérite !

Université Bouddhiste de Timphu

Lors de notre arrivée au Bhoutan, j’étais loin de m’imaginer à quel point ce pays et ses habitants allaient me toucher. A tel point que j’appréhende d’y retourner et de ne plus vouloir en partir. Mais revenons aux basiques.


Situation

Le Bhoutan est un tout petit pays perdu dans la chaine de l’Himalaya et enclavé entre la Chine et l’Inde. Il faut savoir que la majorité du pays n’est que montagnes. Il est divisé en 20 dzongkhags (qui sont des districts administratifs et judiciaires). La capitale du Bhoutan est Timphu (à prononcer TimPou), qui ressemble plus à un village de montagne qu’à l’idée que nous nous faisons d’une capitale !

Timphu

Timphu

En terme de sécurité, c’est un des pays les plus sûrs dans lequel vous pourrez voyager.


Pour s'y rendre...
IMG_0976

Aéroport de Paro

Bien que sa capitale soit Timphu, cette dernière ne disposant pas d’un terrain suffisamment long et plat pour que les avions puissent atterrir, l’arrivée à partir de l’étranger s’effectue à côté de Paro, à une altitude d’environ 2200 mètres.

Il s’agit de l’unique aéroport international du Bhoutan et Druk Air est la seule companie aérienne permettant de s’y rendre. Il n’y a pas de vol direct pour Paro, une escale est donc nécessaire par l’Inde (Delhi), le Népal (Katmandou mais une escale supplémentaire est parfois nécessaire…) et de la Thailande (Bangkok, mais là encore une escale supplémentaire est parfois nécessaire).

Aéroport de Paro

Aéroport de Paro

A tout ceux qui ont peur en avion, et bien il faut s’accrocher car la descente se fait à travers les montagnes et nous avons énormément zigzagué (avec l’impression que les ailes de l’avion allaient parfois toucher les montagnes) avant d’atterrir. Très peu de pilotes ont la capacité d’effectuer de tels atterrissages. En revanche, la vue est époustouflante ! Druk Air étant seule sur le marché, cette compagnie aérienne applique des tarifs très élevés. Pour vous donner un ordre d’idée, nos billets aller-retour Delhi / Paro nous ont coûté 783$ par personne (pour 2 heures de vol).

Il est également possible d’entrer au Bhoutan par le sud du pays depuis l’Inde, mais la route pour arriver vers la partie haute du pays est longue et pénible (comme à vrai dire la majorité des routes 🙂 ).


Tarifs et organisation... ouch

Pour pouvoir se rendre au Bhoutan, une seule option, passer par une agence locale seule habilitée à vous obtenir un visa et organiser votre voyage. Nous avons utilisé l’agence Rainbow Tours and Trek, que M. Déclic avait déjà utilisée par deux fois lors de ces précédentes visites (je vous avais prévenu que M. Déclic avait beaucoup voyagé !). Si vous avez besoin de plus d’informations, n’hésitez pas à me contacter.

Le tarif est unique, fixé par nuit et par personne. En mars 2014, le tarif pour un groupe de 2 personnes était de 280$/personne. Il passe à 270$/personne pour un groupe de 3 personnes et au delà, à 250$ (une réduction est prévue pour les étudiants).

Ce tarif couvre toutes les dépenses à l’exception des dépenses personnelles, à savoir: le guide, une voiture avec chauffeur, les nuits d’hôtels (standard), les repas et les entrées des sites visités. Il faut savoir que si vous souhaitez un hôtel haut de gamme, alors le tarif à la journée sera beaucoup plus élevé. Nous avons eu un guide formidable (coordonnées disponibles sur demande) et un chauffeur adorable.


Quand s'y rendre ?

Les périodes de mars à fin avril et d’octobre à novembre sont les meilleures. Ceci étant dit, hormis en hiver où le voyage est vraiment déconseillé (les cols sont fermés et comme il n’y a qu’une grande route qui traverse le Bhoutan, et bien il sera compliqué de circuler), il est possible d’y voyager à toute époque. Tout dépend ce que vous souhaitez faire : assister à des festivals, observer la faune ou la flore ou simplement visiter le pays.

Nous avions choisi de nous y rendre spécifiquement pour le festival de Punakha, une expérience hors du commun et surtout d’un autre temps.

Festival de Punakha

Festival de Punakha


 
Langue

Etonnamment, les bhoutanais parlent très bien l’anglais (du moins dans les « grandes » villes). La langue officielle est le Dzongkha, mais seule la moitié de la population la parle, l’autre moitié parlant de multiples dialectes locaux. Par ailleurs, lors de l’organisation de votre voyage avec l’agence, il vous appartiendra de préciser la langue de votre guide, qui dans tous les cas parlera bhoutanais voire quelques dialectes (très utile pour les coins reculés !).


Déplacements durant le séjour

Tout dépend de votre souhait, mais à moins que vous ne fassiez un trek ou un séjour à vélo, et bien la voiture sera votre seul moyen de locomotion. Il est à noter qu’il existe 3 aéroports nationaux permettant des vols intérieurs (qui ne sont malheureusement pas fréquents). Le plus « utilisé » est celui du Bumthang (plus précisément Bathpalathang) dont le vol inaugural à eu lieu en décembre 2011. Il permet de se rendre dans la région centre et de revenir vers Paro (plutôt que de faire l’aller-retour en voiture et de perdre deux jours de route).


Un pays non fumeurs...

A tous les fumeurs, passez votre chemin, le Bhoutan prohibe la cigarette (ô bonheur – je suis non-fumeur). Il existe une petite tolérance pour les étrangers mais vous serez prévenus !


Que faut-il emporter ?
Kira de festival (coloré)

Kira de festival (coloré)

Dans la mesure où il s’agit d’un pays en altitude, les températures ne sont pas aussi élevées qu’en France. Hormis durant l’été, elles seront fraîches voire froides durant la nuit et correctes en journée (nous avons eu entre 15°C et 20°C à mi-mars en journée et des températures proches de zéro voire négatives la nuit).

M. Déclic en Gho de la vie de tous les jours et le guide en Gho de festival (coloré)

M. Déclic en Gho de la vie de tous les jours et le guide en Gho de festival (coloré)

Sauf si vous faites un trek, dans la mesure où vous aurez un véhicule à disposition, vous pouvez prendre une valise (à ne pas trop charger cependant car dans les villages, les routes n’existent pas toujours et le transport des bagages sera délicat). Prenez des vêtements chauds, de bonnes chaussures de marche, des sandales et quelques T-shirt. Il n’est pas du tout dans l’habitude des femmes de dévoiler leurs jambes et leurs épaules (encore moins les décolletés). Vous pouvez le faire mais vous attirerez tous les regards. L’alternative est d’acheter des habits traditionnels bhoutanais, le gho pour les hommes (qui se rapproche d’une belle robe de chambre et se porte avec des chaussettes arrivant au niveau des genoux) et le Kira pour les femmes (une jupe longue portefeuille avec une veste fermée).

1 Comment

  • excellente introduction, vraiment parfaite, je suis pilote ultra léger 1600hdv et j’ai vécu les commentaires sur l’approche comme si j’étais aux commandes ! Plus le terrain et haut plus la piste est longue question de portance. A la Paz 4×4 (4km de long – 4’000 d’altitude) Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *