Napali Coast – l’épopée aquatique du matin !

Un endroit tout simplement magique, des kilomètres de falaises toturées, des vallées avec une végétation luxuriante, des plages paradisiaques, le tout, uniquement accessible en kayak ou en bateau.

C’est un endroit hors norme pour les amoureux de la nature et de la mer ! Il est tout de meme possible de longer la Napali Coast sur la crête (48h en campant à mi-chemin), sachant qu’il faut être en bonne condition physique pour tenter le périple étant donné la configuration du terrain ! Sans aucun doute un périple que peu beaucoup moins touristique que celui fait en bateau !


Partir en bateau avec Holo Holo Charters

Pour une première virée en bateau, nous avons choisi un créneau matinal (check-in à 6h) pour une sortie en mer au départ de Port Allen, d’environ 7h en tout (avec une halte snorkeling dans le cratère Lehua, près de l’île Ni’ihau, une île particulière dont je vous donnerai plus de détails en fin d’article). Nous avons choisi de passer par Holo Holo Charters et tout a marché comme sur des roulettes. Le personnel naviguant était au top, assez jeune, avec une excellente connaissance de la faune et de la flore. Le prix (d’environ 200$USD) incluait les petit-déjeuner et déjeuner, les boissons ainsi que le matériel de snorkeling. Pour tous les détails :

Nous voici donc en mer, M. Déclic pas très à l’aise (il a un fort mal de mer mais avait pris un mercalm avant le départ) et moi, complètement excitée à l’idée de pouvoir prendre des photos de cet endroit exceptionnel et adorant les virées en bateau.


Partie 1 : Le départ et la traversée jusqu’aux abords de la Napali Coast

Le temps n’était pas au top au départ avec un ciel assez couvert, mais la luminosité restait intéressante. Peu de temps après avoir quitté le port, nous avons été suivis par une nuée de dauphins, moment assez magique ! Nous avons également rencontré des kayakistes courageux pour faire un tel chemin jusqu’à la Napali Coast !

IMG_1895

A la sortie du port

IMG_1904

A la sortie du port

IMG_1901

A la sortie du port

IMG_1937

Dauphins

IMG_1944

Dauphin

IMG_1959

Dauphin


Partie 2 : La Napali Coast

Après environ 45 minutes de bateau, nous arrivons enfin sur la côte – vision irréelle… Seul bémol, le soleil qui se lève derrière la Napali Coast, j’ai donc eu le soleil de face/côté… D’où la prise de conscience de refaire une sortie en bateau pour le coucher de soleil afin d’avoir une meilleure luminosité pour mes photos… ce qui je fis le lendemain, mais sans M. Déclic. Les photos ci-dessous parlent d’elles-mêmes !

IMG_1992

Napali Coast

IMG_1972

Napali Coast

IMG_2013

Napali Coast

IMG_2006

Napali Coast

IMG_2001

Napali Coast

IMG_2049

Napali Coast

IMG_2045

Napali Coast


Partie 3 : Cratère Lehua et île Ni’ihau

Après avoir longé la Napali Coast, cap sur le cratère Lehua, presque entièrement immergé, où l’on peut admirer de beaux oiseaux mais surtout des phoques ! Ils se prélassent au soleil sur ce cratère genre trop dur la vie ! Et bien c’est dans cet endroit unique que nous avons fait du snorkeling. L’eau était d’une incroyable limpidité et nous pouvions voir jusqu’à 15/20 mètres.

IMG_2091

Cratère Lehua

IMG_2122

Cratère Lehua

IMG_2138

Cratère Lehua

IMG_2143

Cratère Lehua

IMG_2107

Cratère Lehua

IMG_2104

Cratère Lehua

Après cette petite halte bienvenue, direction les abords de l’île Ni’ihau. Il s’agit d’une île privée, sur laquelle vit une communauté d’environ 130 personnes, où il n’y a ni l’eau courante, ni alcool, ni téléphone, aucune route, bref, un lieu où l’on vit à l’ancienne. Cette île abrite de nombreuses espèces protégées et les propriétaires ont toujours refusé les propositions d’acquisition faites pas le gouvernement américain. Pour une description plus détaillée de cette île, c’est par ici.

IMG_2086

Ile de Ni’ihau

IMG_2160

Ile de Ni’ihau


Partie 4 : Retour sur la terre ferme

M. Déclic s’est installé avec deux amis dans la cabine intérieure du bateau pendant que de mon côté, je faisais bronzette sur le pont à l’arrière en train d’écouter de la musique sur mon ipod. Au bout d’un moment, ne voyant personne me rejoindre, je les rejoins pour savoir ce qu’ils font et surprise !

Le mercalm ne fait plus du tout effet, M. Déclic est d’une couleur douteuse. Je lui conseille de sortir et d’aller à l’arrière. Que nenni, M. Déclic est têtu et ne m’écoute pas. J’appelle donc un membre de l’équipage, qui lui dit la même chose que moi (no comment) et qui lui donne des glaçons à mettre dans la bouche. M. Déclic s’exécute et se sent à peu près bien. Il n’a donc pas donné à manger aux poissons et était extrêmement content de retrouver la terre ferme.

Autant dire que je me suis pris un refus ferme pour refaire une sortie en mer le lendemain après-midi. Pas grave, j’y suis allée toute seule !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *