Pékin – tout savoir sur notre séjour !

Pour remettre les choses dans leur contexte, Pékin fût la partie salutaire de notre voyage de noces. Après la mauvaise nourriture, l’hygiène limite voire inexistante et les nuits froides sous la yourte en Mongolie, Pékin nous est apparue comme le Grâal ! Mais la Mongolie reste un voyage à faire absolument !

Comme pour le Cambodge, le temps ayant passé (5 ans, ouhaou c’est loin… j’avais 25 ans), ma mémoire à quelques trous. C’est donc un carnet de voyage très synthétique, qui vous sera, je l’espère, tout de même utile !

Hôtel

Nous voici donc arrivés à Pékin, excités comme des puces, où nous avons logé au Grand Hyatt (il fallait quand même se faire un peu plaisir).

  • En terme de localisation, il n’y a pas mieux. C’est vraiment juste à côté de la cité interdite et de la place Tiananmen mais également des grands magasins. Par ailleurs, il faut savoir que l’hôtel a un accès direct à un grand centre commercial qui se trouve à moitié en sous-sol.
  • Côté confort, rien à redire – chambre impeccable avec une super douche (bon ok, en règle générale, personne ne s’extasie devant une simple douche mais pour nous, à ce moment précis, c’était le luxe ultime !).
  • Côté service, l’hôtel dispose également d’une piscine en sous-sol (immense avec une décoration « tropicale » – palmiers et autres) mais perso, je n’ai pas trop accroché – trop bling bling et surtout, c’est un espace complètement hermétique sans fenêtre, bref, un peu étrange à mon goût. Le petit-déjeuner est vraiment bon et bien complet.
  • Informations pratiques,

♦  Adresse : Chine, Beijing, Dongcheng, 东长安街1号东方广场 Oriental Plaza Parking Lot 邮政编码: 100738
♦   Téléphone : +86 10 8518 1234

chambre pekin

Crédit photo – booking.com

Hotel pekin piscine

Crédit photo : china-hotels.ws


Petite digression – ma crise capillaire !!

Dès mon arrivée, direction le premier coiffeur que je peux trouver et surtout qui me comprenne… Pourquoi ? Et bien pour résumer, cela faisait des mois que je laissais mes cheveux pousser et que je les bichonnais pour le mariage. Puis il y a eu la Mongolie… Ce fût un vrai massacre capillaire. Du coup, je voulais tenter de trouver un coiffeur qui puisse sauver mes cheveux, sans avoir à me les couper. Je suis allée direct dans le centre commercial sous l’hôtel, où j’ai pu trouvé mon bonheur. Le coiffeur ne parlait pas un mot d’anglais mais il m’a tout de suite comprise – ça doit être dans les gênes des coiffeurs de comprendre les femmes en pleine détresse capillaire… quelque soit la langue 🙂

Ce fût réellement après ce moment que je me suis sentie vraiment bien. M. Déclic avait l’habitude de mes « sautes d’humeur capillaire » mais je crois qu’il m’a vraiment prise pour une tarée !


Transport

En terme de transport, le métro est « le » moyen le plus commode pour circuler en ville, d’autant que pour les JO de Pékin, il avait été entièrement refait (depuis lors, tous les panneaux sont traduits également en anglais). Nous n’avons jamais pris le bus donc je ne pas vous donner d’informations sur le sujet. Enfin et sans surprise, nous avons beaucoup marché. Nous avons seulement pris une fois la voiture pour se rendre à la Grande Muraille de Chine – section Mutinayu (par le biais de l’hôtel).


Restaurants

Comment dire, heureusement qu’il y en a pour tous les goûts… cela fait maintenant trop longtemps pour que je me souvienne de tous les restaurants que nous avons testés (et oui c’était il y a 5 ans !) ! Cependant, il y en a trois qui m’ont marquée et dont je me souviens :

Quanjude

Une institution à Pékin dont la marque de fabrique est le canard, sous toutes ses coutures. Toutes les parties du canard sont proposées à la carte (y compris la tête ou encore le cœur). Mais le plat n°1, c’est leur canard laqué ! Par ailleurs, le restaurant occupe plusieurs étages

On a aimé : le canard laqué

On a moins aimé : l’aspect usine et l’attente interminable pour avoir une table… (pas de réservation possible, on prend juste un ticket)

Bilan : à tester mais pas le meilleur canard laqué (Da Dong est le n°1 dans notre cœur)

Da Dong Roast Duck

Un restaurant très chic situé dans un centre commercial où tous les plats coûtent un bras… sauf le canard laqué ! Un cadre et un service impeccable ! Pour quasiment le même prix que chez Quanjude, nous avons eu droit à des fruits et à une coupe de sorbet pêche en plus. Je n’ai jamais mangé un canard laqué aussi bon de ma vie. On rêve de retourner à Pékin juste pour en manger à nouveau !

On a aimé : tout (réservation possible)

On a moins aimé : rien

Bilan : foncez ! Vous ne serez pas déçu !

Night Market

Bon ce n’est pas un restaurant, mais cela vaut le coup de le mentionner. Il est situé en plein centre ville, à différents endroits. Comment dire, nous n’avions rien testé tellement que nous avons été dégoutés ! C’est un marché où l’on ne trouve que des brochettes (attention si vous marchez trop près des étales, il y a plein d’éclaboussures d’huile).

Choix de brochettes très large : scorpions, serpents, crevettes, et d’autres trucs bizarres. Le plus écoeurant ? En regardant de plus près, les petites bêtes embrochées sont vivantes (on a vu les scorpions bougés, yeurk !).

Bilan : aucun feedback possible, on n’a pas mangé là !


Que visiter ?

Je ne vais ici citer que les monuments principaux. Mais bien évidemment, en flânant, on tombe sur des coins assez sympas (comme partout d’ailleurs !). Se perdre, c’est le meilleur moyen de découvrir !

♦   Grande Muraille de Chine

Je vais la faire courte car qui ne connaît pas la Grande Muraille ! Nous avons fait la portion de Mutianyu (excursion d’une journée). Tout à était organiser par l’hôtel (lune de miel oblige 🙂 ). Ce que je peux vous dire, c’est d’aller la visiter à autre moment qu’en plein été ! Autrement, c’est purée de pois assurée…

20100813_0717 20100813_0714

20100813_0698

20100813_0716

♦   Cité interdite 

Réalisé au 15ème siècle, cette cité est juste incroyable. Un dédale d’allées, de jardins, de cours… M. Déclic et moi avons été subjugués. Petite anecdote, il y a plus de touristes chinois que de touristes non-chinois ! Impossible de tout faire en une journée… Nous sommes entrés par la Porte Sud et avons bien pris notre temps, d’autant que le ciel était bien clair, sans brouillard à l’horizon. En sortant à l’arrière de la Cité Interdite, vous arriverez au pied d’une colline en haut de laquelle on peut avoir une vue splendide de la Cité Interdite !

20100810_0381

20100810_0383

20100810_0386

20100810_0390

20100810_0436

20100810_0444

20100810_0387

20100810_0418

♦   Hutong

Charmants quartiers traditionnels chinois avec des arbres, des toutes petites rues et des petites maisons (bon dit comme ça, ça fait un peu Polipockets !). C’est vraiment très mignon et ce sont un peu des havres de paix dans cette jungle urbaine. Ces quartiers sont malheureusement en voie de disparition puisque la ville de Pékin privilégie l’extension de la ville à la conservation de ce patrimoine. Il semblerait cependant que ce soit désormais moins le cas étant donné l’attraction des touristes (chinois ou étrangers) pour ces quartiers.

20100810_0506

20100812_0644

20100812_0659

♦   Palais d’été

L’autre pépite de Pékin. Malheureusement pour nous, ce fut un jour très brumeux. Nous n’avons donc pas pu apprécier la grandeur des lieux comme espéré (pas grave, « I’ll be back ! »). Pour les photos, c’était également loupé… Du coup, je me suis rabattue sur les photos des fresques !

20100811_0553

20100811_0590

20100811_0586

20100811_0565

20100811_0576

♦   Temple du Ciel

20100812_0628

20100812_0624

♦   Place Tiananmen

Elle est située en face de la Cité Interdite. C’est une place immense entourée de monuments historiques. Je dois avouer que nous ne nous y sommes pas attardées plus que ça.


Constats

C’est une ville de contrastes, où la pauvreté se rencontre même dans les zones centrales (nous avons pu voir des squatters dormir dans une boutique « non occupée » en plein centre-ville ou même des gens dans la rue). Il est vrai que la culture chinoise est disons « spéciale » mais c’était beaucoup plus flagrant qu’à Paris par exemple.

Par ailleurs, le sentiment constant que nous avons eu durant notre séjour était que Pékin est en construction constante. Après discussion avec l’une des personnes de l’hôtel, il est apparu qu’un immeuble est considéré comme « périmé » ou « vieux » deux ans après sa construction (vrai ou faux, je ne sais pas mais ça bosse dur dans ce secteur, 7j/7…).

Autre particularité, où j’ai vraiment eu du mal, c’est l’impression que s’il vous arrive quelque chose, et bien personne ne vous aidera (du moins les locaux). Nous avons assisté à une scène lunaire où un homme a fait une crise d’épilepsie en pleine rue et il a fallu « se battre » pour qu’une personne appelle les secours. Les gens regardaient, horrifiés et tournaient le dos. C’est peut être une exception donc il ne faut pas prendre ce commentaire comme une généralisation de ce phénomène, cependant, leur comportement (d’un point de vue « étranger ») est juste incompréhensible.

Et enfin, mais je ne vous apprendrais rien, les gens crachent, beaucoup… C’est vraiment dégoutant, encore plus quand c’est l’été et que l’on porte des sandales…

Malgré cela (et oui, chaque pays possède ses coutumes, que l’on aime plus ou moins), Pékin est une ville intéressante avec bien évidemment une histoire et des monuments magnifiques.


Petit clin d’oeil – Où est M. Déclic ?

20100810_0412

2 Comments

  • Planete3w dit :

    La Chine nous attire de plus en plus. Qu’avez vous pensé de la gastronomie chinoise ?

    • Jessica dit :

      On va dire que c’est varié et qu’il y en a pour tous les goûts… On a testé des trucs vraiment bizarre, qu’on a aimé ou pas… Il faut parfois passer une barrière psychologique (genre manger des cœurs de canard). Mais globalement, c’est une cuisine intéressante mais pas toujours appétissante 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *