Le traineau à chiens – une expérience incroyable !

Avoir l’impression de conquérir le monde, tracté par 5 à 7 chiens de traineau tous plus excités les uns que les autres, aboyant et courant à en perdre haleine. Ne faire qu’un avec eux dans cette expérience grisante. Et bien c’est cela faire du traîneau à chiens. C’est  se sentir réellement vivre et ne faire qu’un avec la nature.

Alors que nous étions encore dans le van qui nous amenait à la ferme, nous avons commencé à entendre des aboiements (qui s’apparentaient plus à des hurlements d’ailleurs). On s’est dit que ça allait être mouvementé. Nous étions un peu stressés, n’étant pas très fan de chiens. Mais ce sentiment s’est rapidement évaporé à notre arrivée. Nous avons été accueillis par une nuée de chiens et chiots tous plus craquants les uns que les autres. Je vous laisse juger par vous-même !

Inari

Chien de traîneau

Inari

Chien de traîneau

Inari

Chien de traîneau

Inari

Chien de traîneau

Inari

Chien de traîneau

Inari

Chien de traîneau

Inari

Chien de traîneau

Pour la petite anecdote, ce charmant tout m’a littéralement détruit la mâchoire lorsque qu’il s’est levé sur ces pâtes arrières… J’ai eu mal pendant deux jours !

Inari

Chien de traîneau

Inari

Chien de traîneau

Donc, une fois arrivés, les propriétaires de la ferme (assez jeunes – autour de la trentaine) nous ont fait faire le tour du propriétaire, avant de nous expliquer les rudiments du traîneau à chiens. Je ne sais pas qui de nous ou des chiens étaient les plus excités !

Inari

Chiens de traineau

Inari

Chiens de traineau

Inari

Chiens de traineau

Nous étions un groupe de 8 personnes, ce qui tombait parfaitement bien puisqu’il fallait être deux par traîneau. Le choix fut vite fait, M. Déclic ne se sentant pas de conduire le traîneau et moi rêvant de le conduire, il n’y a pas eu à tirer à la courtepaille ! M. Déclic s’est donc tranquillement installé au chaud dans le traîneau et j’ai pris place à l’arrière prête au départ !

Inari

La place du roi

Inari

La place du conducteur

Une fois parés, nous avons commencé par avancer « tranquillement », ce qui n’était pas une mince affaire vu l’excitation des chiens, puis après une période d’échauffement, nous avons lâché du leste et les chiens ont pu s’en donner à cœur joie pour tirer le traîneau. Nous étions au milieu de nulle part, et c’est l’une des plus belles expériences que j’ai pu vivre (à cette date là). A la fin de la session, je n’avais qu’une envie, recommencer ! Mais ça, c’est pour une prochaine fois…

Inari

Nowhere in Inari !

Inari

Chiens de traineau

Inari

Chiens de traineau

Inari

Chiens de traineau

Inari

Chiens de traineau

 

2 Comments

  • Cecile dit :

    Bonjour, nous partons la semaine prochaine à Saariselka, puis-je vous demander le contact de cette ferme de huskies, vous avez l’air de chaudement la plébisciter !

    • Jessica dit :

      Bonsoir, je n’ai plus le nom car nous sommes passés directement par l’hôtel et cela fait 3 ans maintenant… Mais dans ce coin, il n’y en a pas tant que ça (voire très peu) de fermes de traîneau à chiens. Voici le lien vers l’hôtel (http://www.hotelkultahovi.fi/english/), cela peut valoir le coup de les appeler ! Très bon voyage en tout cas, c’est vraiment magique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *