Voyage enchanteur sur le lac Inle

Site incontournable en Birmanie, le lac Inle possède des charmes certains, à la fois mystiques et envoûtants. La zone est certes touristique mais suffisamment grande pour pouvoir en profiter sans être les uns sur les autres ! Ce lac, il me faisait rêver… Immensité, villages sur pilotis, pêcheurs ne ramant que sur une jambe ! En clair, pour mon premier voyage dans ce pays enchanteur, c’était une étape obligatoire. Trois jours de découverte d’une vie au fil de l’eau qui m’ont littéralement émerveillé.


Embarquement immédiat pour le lac Inle

Je vous embarque donc avec moi afin de vous immerger dans cet immense lac d’eau douce d’environ 22km de long et 10km de large, situé à plus de 800 mètres d’altitude dans l’Etat Shan et dont la particularité est d’avoir une faible profondeur – entre 2 et 4 mètres selon la saison ! Ce lac abrite de nombreux groupes ethniques représentant environ 70.000 âmes, dont les Inthas. Même si vous ne connaissez pas ce nom vous avez forcément vu des photos de ces fameux pêcheurs, se positionnant à l’arrière de la pirogue, ramant d’une seule jambe, enroulée autour de la rame. Une vraie danse fascinante et apaisante qui leur permet avant tout de pouvoir examiner les eaux du lac à travers les roseaux recouvrant ce dernier. Quand ils ne rament pas, ils sont bien occupés avec leur filets et autre tâches propres au métier de pêcheur (qui je dois dire me sont bien mystérieuses).

IMG_4688

IMG_4683

IMG_4712
IMG_4736

Mon arrivée au lac Inle

Je peux dire que je m’en souviendrais puisque pour y arriver, j’ai passé une grosse partie de ma première journée sur une pirogue avec une pluie diluvienne la moitié du temps… Mais qu’est-ce que j’ai adoré !

En chemin, j’ai pu m’arrêter dans un village de pêcheur mais également à Sagar, ancienne capitale du royaume de Shan pleine de charme et empreinte d’histoire, abritant un site religieux composé de dizaine et dizaine de stupas (pour la plupart en cours de rénovation). En se promenant à travers les dédales de stupas, on imagine bien facilement la grandeur qu’à pu être ce lieu aujourd’hui presque oublié. Le village se situant juste à côté vaut le détour et sachez qu’il y a deux restaurants « touristiques » qui se situent à environ 10 minutes de marche du site religieux de Sagar. Il est possible de visiter Sagar à partir du lac Inle mais il faut compter au moins 6h aller-retour.

IMG_4237

IMG_4229

IMG_4203
IMG_4209
IMG_4201

Petite astuce : allez-y à l’heure du déjeuner, pendant que les groupes de touristes sont en train de manger, de cette manière il n’y aura quasiment personne.

Ma découverte du lac Inle

Elle a commencé par… le Paung Daw Oo Pagoda Festival (dont je vous avais déjà parlé). Autant dire que j’en ai pris plein les yeux et qu’après cela, je n’avais qu’une envie, celle de découvrir encore plus de choses !

 INDEIN

⇒  Village et complexe de stupas, c’est un lieu à ne pas manquer. Une fois sur la rive, il faut emprunter un long chemin couvert d’environ 1km bordé par des dizaines de stands de souvenirs pour arriver au complexe de stupas. Cependant, en regardant attentivement à droite et à gauche, il y a des petits chemins menant à des micro sites de stupas en ruines dont le charme nécessite une petite visite (si si je vous assure). Je suis même tombée sur une stupa dont un arbre avait poussé à son sommet. Tout simplement incroyable !

IMG_4567

IMG_4593
IMG_4574

IMG_4578
IMG_4619

IMG_4610
IMG_4613
IMG_4609

JARDINS FLOTTANTS

  Impossible de les rater ! Système ingénieux leur permettant de faire pousser fruits et légumes sur l’eau, je dois avouer que j’ai trouvé cela fascinant. Je n’aurais jamais cru possible de pouvoir faire pousser tant de choses sur l’eau (pour moi si une plante/légume à trop d’eau, c’est mort !). Il est possible de visiter plusieurs villages tel que Mine Thauk village (il est possible de traverser le village afin de gravir une portion de la montagne pour arriver à une superbe stupa en or que l’on peut voir depuis le lac, mais sachez que le trajet est un peu long – environ 45min/1h à pieds) ou encore Thale Oo village.

IMG_4840

MARCHÉ TERRESTRE DE NAM PAN

  La vie, la vraie ! Ici, on sent le cœur de la région battre, devant ses dédales d’allées à perte de vue et un « parking » à pirogues impressionnant tant leur nombre est élevé. Cependant, comme tous les endroits du lac Inle, ce marché a son coin à touristes, qui borde les rives du lac. Attendez-vous à être hélé à chaque stand si vous décidez de rester sur cette artère ! Il vaut mieux y arriver très tôt le matin car vers 10h30 (mon heure d’arrivée), la moitié des stands était déjà vide. Mais même malgré cela, le marché reste bien vivant !

IMG_4797

IMG_4793
IMG_4789

IMG_4786
IMG_4782

MONASTÈRE NGA PHE CHAUNG OU MONASTÈRE DES CHATS SAUTEURS

⇒ J’ai bien aimé le monastère en lui-même, bien que très touristique. Il est construit sur pilotis, intégralement composé de teck et abrite de nombreuses statuts de Bouddhas.

En revanche, les dizaines de chats que j’ai pu voir étaient plus en mode marmotte qu’en mode sauterelle ! Comme beaucoup de sites au lac Inle, l’une des entrées du monastère est bordée par de nombreux stands à touristes.

IMG_4666

IMG_4671

IMG_4663
IMG_4676

IMG_4639
IMG_4647

L’ARTISANAT LOCAL

⇒  Il y en a ici pour tous les goûts… le tissage de la soie, du coton ou du lotus, la fabrication de cigare, de bijoux en argent ou encore la construction de bateau ou d’objet en métal. Je dois avouer que j’ai été un peu écœurée et attristée de voir le revers de la médaille du boom touristique de cette région. Bien sûr que c’est une bonne chose pour les habitants d’être en mesure de vendre leurs objets. Je n’ai cependant pas pu m’empêcher de me dire que le déclin des traditions et de l’authenticité de cette région était avancé. J’ai même était hélée par les propriétaires des boutiques sur pilotis pour s’arrêter et regarder ce qu’ils avaient à vendre, tout en ayant la désagréable impression de faire quelque chose de mal si je n’achetais rien.

♦   ♦   ♦

Ma crainte est qu’avec l’augmentation constante du tourisme sur le lac Inlé, ce dernier soit irrémédiablement endommagé. La menace de l’écosystème (dû à une augmentation de la pollution de l’eau ainsi que des détritus) est un problème connu que le gouvernement ne semble pas voir, afin probablement de s’assurer d’une manne économique juteuse.

Mais je dois moi-même l’avouer… je voulais absolument y aller et j’ai malheureusement contribué à cette menace. Comment ne pas être envouté par ce lieu magique !

IMG_4828


Informations pratiques

Comment s’y rendre ?

La « ville d’entrée » pour le lac Inle est Nyaung Shwe. Cependant, il est possible d’arriver au lac Inle directement en bateau à l’opposé de la rive du lac où se situe Nyaung Shwe.

  • En avion : l’aéroport de Heho dessert cette zone. Compter environ 45 minutes de trajet en voiture pour arriver à Nyaung Shwe ou plus en bus, car il faut le prendre depuis la ville d’Heho qui se situe à environ 3km de l’aéroport. En chemin, je vous conseille de vous arrêter au Monastère de Shwe Yan Pyay, entièrement en teck. Construit au début du 19ème siècle, il possède des fenêtres ovales et une décoration intérieure assez riche faite de mosaïques et d’ornements en or.
IMG_4918
IMG_4960
  • En bus : la durée et le coût du trajet dépendront de votre point de départ mais c’est clairement un moyen économique bien que très long. Comptez en moyenne 13.000 / 15.000 Kyats. Ce sera bien moins si vous partez par exemple de Hpa An (environ 6.000 Kyats) mais bien plus pour un endroit éloigné comme Ngapali. De plus, il y a deux types de bus, les bus « normaux » et les bus « VIP », ces derniers étant plus chers.
  • En train : la gare la plus proche est Shwenyaung Junction. Là encore, la durée et le coût du trajet dépendront de votre point de départ. Cependant, ce moyen de transport n’est pas toujours le plus fiable
  • En voiture
  • A pieds : le trek entre Kalaw et le lac Inle est l’un des plus populaires au départ de Kalaw (comptez 2 jours mais si vous pouvez / voulez prendre votre temps, alors faites le en 3 jours).
  • En pirogue : ce que j’ai fait, depuis Hpe Khon. Prévoir un imperméable / parapluie. A défaut, le batelier pourra certainement vous en prêter un.

Prix d’entrée

10 USD.  Il vous faut conserver le ticket à tout moment sur vous si on vous le demande (personnellement, ce ne fut pas le cas et je me demande à quel moment on peut nous le demander sachant qu’on passe une majeure partie de la journée sur la pirogue !).

Où dormir ?

J’ai eu la grande chance de séjourner au Inle Resort & Spa, un havre de paix avec une partie des chambres dans des bungalows sur pilotis et une autre sur la terre ferme (les garden cottages – ce que j’ai choisi).

Les offres sont nombreuses sur le lac et il y en a pour tous les budgets… Mais sur ce coup là, je n’ai pas assez de recul pour vous en conseiller plus qu’un autre, d’autant que tout dépend de votre budget.

Où manger ?

Les restaurants à touristes pullulent sur le lac. Globalement, j’ai toujours bien mangé (sans que ça soit la folie furieuse non plus). J’avoue m’être toujours limité à du riz (fried rice) !

Comment visiter le lac Inle ?

Sans grande surprise… en bateau ! Visuellement, on peut dire que c’est une pirogue ! Il y a deux types de pirogues, avec et sans moteur. Bien évidemment, c’est avec une pirogue à moteur que vous pourrez visiter les sites principaux de la zone en quelques jours. Pour la location, vous trouverez assez facilement, soit par votre hôtel, soit à Nyaung Shwe (le tourisme se développant à grande vitesse, vous n’aurait aucun mal à trouver votre bonheur).

Mais au fait, il fait quel temps ?

  • Beaucoup de pluie de mai à septembre/octobre, peu en dehors de ces périodes (sans pour autant que ce soit les grosses pluies que l’on peut rencontrer dans le reste du pays) !
  • Températures : fraîches le matin et le soir et agréables en journée. Il peut y faire chaud enrte mars et juin (avec une moyenne de 30°C) mais il ne faut pas oublier que le lac est en altitude et que le climat a tendance à être plus frais qu’ailleurs.

Lors de mon séjour, j’ai toujours porté un pull et une écharpe sur le bateau à tout moment de la journée (il faut dire aussi qu’il a plu 2 jours sur 3 et que je n’ai pas vraiment vu le soleil !).

17 Comments

  • Très jolies photos, nous n’avions pas prévu la Birmanie dans notre tour du monde mais en lisant des articles comme le tien on commence à changer d’avis. On ira sans doute 2 ou 3 semaines 🙂

    • Jessica dit :

      Merci beaucoup 🙂 Il y a tellement chose qu’on a envie de faire dans un tour du monde ! Sans conteste un pays incroyable (comme beaucoup en fait!). En tout cas, aucune chance que vous soyez déçus! Très bon voyage 🙂

  • sixt dit :

    Bonjour, ton itinéraire a l’air super !!!!
    petite question : tu as fait un trek kalaw-loikaw puis pirogue pour remonter , traverser le lac sankar, in dein et le lac inle?
    comment as tu organisé ca ?? merciiiii on part dans 2 jours ! hate de te lire

    • Jessica dit :

      Hello ! Non j’ai fait le trek pindaya – Kalaw puis ensuite voiture jusqu’à Loikaw et de là j’ai remonter le cours d’eau jusqu’au lac Inlé en pirogue (mais pour prendre la pirogue il faut encore faire un peu de voiture depuis Loikaw). J’ai pris contact avec Adorable Myanmar, une agence locale tenue par deux soeurs birmanes. Elles ont été vraiment top ! Bon voyage 🙂 Ca va être super !

  • Aurélie dit :

    Tes photos sont très belles 🙂 J’étais tombée malade au bout de 4 jours au Myanmar… et j’ai du partir à Bangkok me faire soigner. Autant dire que je n’ai pas vu grand chose de ce si beau pays. Ton article me fait voyager par procuration 😉

  • Je reviens de Birmanie où j’ai passé quelques jours au Lac Inle. J’avais un peu peur au début que ce soit un endroit magnifique mais totalement dénaturé par le tourisme et ton article m’avait prouvé le contraire. J’ai donc foncé et je ne regrette pas du tout ! C’est vraiment un endroit magnifique hors du temps, l’un de mes grands souvenirs de Birmanie 🙂

    • Jessica dit :

      Bonjour Charlène, merci de ton commentaire ! Très contente que tu aies bien aimé ! Ça reste quand même suffisamment grand pour pouvoir en profiter 🙂 Je sais que ton site est plutôt dédié à la Chine (vraiment top) mais hâte de te lire aussi si tu écris sur la Birmanie !

  • « Préservation » bien sûr… Honte à moi !!!

  • Et bien, ce lac Inle semble abriter des curiosités les plus intéressantes les unes que les autres… Comme tous les sites touristiques, son défi sera effectivement d’allier tourisme et préservement du site…

  • Amandine dit :

    Bonjour Jessica ! Je découvre ton blog en ayant navigué sur Hello coton et je suis très contente de cette découverte! Tes articles et tes photos donnent vraiment envie de découvrir toutes ces destinations 🙂

    • Jessica dit :

      Bonjour Amandine ! Merci beaucoup pour ton commentaire 🙂 ça me fait très plaisir ! Je vais de ce pas faire un petit tour sur le tien ! Bonne journée !

  • Hanane dit :

    Merci pour toute ces infis ! J’avoue que le trek pour s’y rendre me tente particulièrement :))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *